Nous l’avions annoncé, des recours ont été déposés

2015/01/img_3831.jpg
En Amérique le monopole du cinéma sur l’agglomération messine ne serait pas possible. Il y a une loi contre ça.

Kinepolis prêt à arroser les petits cinémas d’alentour pour enrayer la contestation. Est-ce bien moral ?

Avec 12 500 fauteuils occupés par an, la demande est satisfaite.
Une augmentation de l’offre par ici, ne pourra que vider des fauteuils par là. Et aucun politique responsable ne peut prétendre créer de l’activité économique à partir du vide.

Si l’objectif est d’animer le deuxième centre ville de Metz, derrière la gare, il faut que l’argent publique des collectivités locale s’investisse dans le projet.
Avec uniquement des forces financières privées, le projet échappera logiquement à toute influence de nos politiques visant à œuvrer pour l’intérêt général.

Dans le cadre économique actuel, nous pensons que seule une société d’économie mixte, incluant les cinémas des centres villes de la zone d’influence messine, où les collectivités locales concernées s’impliqueraient majoritairement, serait à même de garantir une indépendance et une qualité de programmation.

Si l’objectif est intéressant, ce projet est mal ficelé. Il devrait être revu entièrement.
Les recours sont une opportunité qui peut être saisie par nos responsables politiques.
C’est une chance dont devrait s’emparer, en premier lieu, le maire de Metz.

Le bureau

Publicités
Cet article, publié dans Le bureau, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s