Le réformiste était un aquoiboniste

  

Publicités
Publié dans Le bureau | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

KINÉPOLIS, LE RETOUR

 
La mobilisation contre la fermeture du Caméo et le monopole de Kinépolis continue ! 

Début 2016, le Ciné-collectif a créé l’AGICAM…


Comme nous, vous contestez le projet de la ville de Metz qui consiste à :

  • signer avec Kinépolis un bail de 27 ans pour la gestion du Cinéma Palace
  • permettre à Kinépolis d’ouvrir 2 nouveaux multiplexes (à Waves, Moulins-lès-Metz et à Muse, quartier Amphithéâtre) en plus de celui existant à St Julien-lès-Metz 
  • fermer définitivement le Cinéma Caméo-Ariel

Un recours est déjà engagé auprès du Tribunal administratif de Strasbourg, apportez-nous votre soutien financier en adhérant à l’AGICAM

Merci de votre soutien ! 

img_6498 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Oui majoritaire au cinéma indépendant

Grosse erreur du Républicain Lorrain dans sa conclusion

img_6164
Le journal laisse entendre que la mairie de Metz ne pourrait pas avancer les 2,5 millions de la rénovation du Palace.

Ce n’est pas un problème avec un emprunt sur 27 ans que l’industrie cinématographique art & essai peut rembourser comme l’atteste maint exemple.
En réalité ce sont les 13 millions du cinéma Muse que la mairie pense ne pas pouvoir trouver.

Plutôt que d’investir dans une société d’économie mixte concernant le Palace et Muse, la mairie préfère vendre son cinéma, toute sa culture populaire, pour un bijou, l’attractivité commerciale du Muse au bénéfice d’actionnaires privés.

C’est ainsi que l’indépendance du cinéma à Metz serait sacrifiée pour le droit au monopole de Kinepolis sur tout le pays messin.

L’erreur du journaliste masque la faute du politique.

 L’article du RLimg_2898

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Attention ! Manipulation ?

03 fév. 2016 — Vous pouvez voter contre le projet Kinépolis, dans le Républicain Lorrain. 

Le Républicain pose la question à sa façon : 

 

VOTE DE LA SEMAINE

Monopole de Kinepolis pour les cinémas à Metz : est-ce une bonne idée selon vous ? 

Lors du dernier conseil municipal, jeudi 28 janvier, les élus messins ont voté l’attribution de l’offre cinématographique de Metz à Kinepolis. Le groupe belge exploitera le Palace pour l’offre art et essai et ouvrira un cinéma dans le quartier de l’Amphithéâtre, derrière la gare.

 
Présenté comme ça, personne ne pourra être contre un complexe cinématographique attractif dans le quartier Muse.

Ce que le Répu aurait dû ajouter pour vous informer sur les risques du projet actuel :

– Un monopole privé s’accompagne toujours d’une augmentation des prix.

– Un monopole privé aboutit toujours à une baisse du nombre de films proposés.

– Un monopole privé réduit toujours l’offre de la culture art & essai pour augmenter les dividendes des actionnaires.

 
Voilà, maintenant vous pouvez voter en votre âme et conscience. 

SONDAGE

http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2016/02/03/monopole-de-kinepolis

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Les Verts s’opposent au monopole

Cinéma Kinepolis à Metz : communiqué  Publié le 3 février 2016

 
Le groupe messin d’Europe Ecologie les Verts déplore la décision du maire de Metz, entérinée par la majorité municipale, de fermer le cinéma Cameo Ariel et de confier au groupe Kinépolis la totalité de l’offre cinématographique à Metz et dans l’agglomération messine.

Alors que la culture, c’est d’abord la diversité, cette décision, prise sans aucune consultation de la population, signifie pour Metz la mort du cinéma indépendant au profit d’un monopole donné à une chaîne de multiplexes ; Kinépolis, aujourd’hui implanté à Saint Julien, demain à Waves, après demain au centre commercial Muse dans le quartier de l’amphithéâtre se voit aussi confier la gestion et la programmation du cinéma Palace.

Un monopole se traduit toujours par une restriction de l’offre et une augmentation des tarifs. C’est ce que les messins constateront rapidement.

Cette décision n’a été précédée d’aucune étude économique sérieuse ; le coût de rénovation des cinémas Ariel et Palace, propriété de la ville de Metz qui ne les pas entretenus depuis des années, n’a même pas été chiffré. Il est cependant très faible par rapport aux sommes énormes englouties pour le Palais des Congrès dont la construction plombe durablement les finances de la ville de Metz.

 
Le groupe messin, réunion du 29 janvier 2016

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Nous nous donnons tous les moyens pour nous opposer à ce choix, y compris les moyens juridiques.

Bernard Leclerc, porte-parole du Ciné-collectif pour ce rassemblement, intervient devant la Mairie de Metz pendant le Conseil Municipal du 28/01/16. Une majorité d’élus ont dit « Oui » au monopole de Kinépolis !

 
La fin de l’intervention de B. Leclerc, non enregistrée est la suivante :

« Nous continuons à nous battre, avec les messins, pour préserver la présence du Cinéma Indépendant sur Metz… 

Le 6 février nous avons prévu d’organiser une consultation citoyenne sur ce dossier. Nous organisons cette consultation car le dossier cinéma n’était pas inscrit dans le programme de Dominique Gros en 2014.

Nous nous donnons tous les moyens pour nous opposer à ce choix, y compris les moyens juridiques. »

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

A monsieur le Républicain Lorrain

Monsieur « KI », c’est qui ?
 Monsieur,

 

Non, le secrétaire fédéral du PCF n’a pas la barre sur Ciné collectif, le collectif anti-monopole à Metz, comme vous l’évoquez dans l’article paru dans le RL du 28-01.

 

C’est la société civile et les associations regroupées autour de « CINÉ COLLECTIF METZ » qui portent cette revendication « non au monopole ».

 

Ciné collectif, c’est au départ un collectif d’associations : Ciné Art, Cinéma Union Ars-sur Moselle, Fragment, Frac Lorraine, L’oeil à l’écran, La Compagnie Roland Furieux, Le Cercle Jean Laurain, Les Yeux de l’Ouïe.

 

Très vite, des messins, n’appartenant à aucune de ces associations se sont associés à Ciné collectif.

Ils ont créé une association, « gardons indépendants les cinémas de l’agglomération messine » (AGICAM) afin de pouvoir s’opposer, y compris par des voies judiciaires, à l’instauration d’un monopole, à la disparition des cinémas indépendants.

 

Nous avons, c’est vrai, des soutiens qui se sont engagés à nos côtés dans un élan démocratique.

Le PCF en fait partie. Le Parti Libéral Démocrate, le Parti de Gauche du pays messin et Europe écologie les verts nous ont, eux aussi, apporté leur soutien.

 

Nous ne sommes pas des personnalités de la vie politique messine. De simples citoyens mobilisés par ce dossier.

Nous sommes 12 000 à avoir signé la pétition et adressé une carte au Maire pour signifier notre désaccord avec le projet municipal pour le cinéma.

Vous ne nous connaissez pas.

Ne laissez pas votre attention aller seulement vers ce qui vous est familier.

 

Sincères salutations

 

Bernard Leclerc

Porte-parole du Ciné-Collectif Metz

Publié dans Le bureau | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire